AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Precious Moment [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atari Kitai
Half Human
Half Human
avatar

Féminin Messages : 19
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 22
Localisation : YOUPITRALALA


Feuille de personnage
Classe: Nom de ta classe. Et si t'es un adulte bah... osef D:
Chambre: Numéro de ta chambre. (uniquement pour les élèves)
Informations diverses:
MessageSujet: Precious Moment [Libre]    Dim 4 Sep - 9:28

Precious moment

One

20H30

En cette douce journée d'été, qui malheureusement touchait à sa fin, se dévoilais quelques jours de beau temps, Atari changea complètement de comportement. Non, ce n'est pas quelque chose d'étrange, mais Atari s'apaisait lors des couchés de soleil. Tout devenait plus calme, comme si elle et le soleil ne faisait qu'un. Son excitation quotidienne disparaissait. Même si c'est le temps de quelques instants Atari montrait un autre visage, un visage nostalgique. C'est pourquoi, lorsque la demoiselle remarque qu'il faisait beau et chaud dehors et que le soleil ne tarderait pas à ce coucher, elle se précipita sur le toit. C'éais bien plus fatiguant qu'on ne le pensais, le nombre de marche à gravir pour parvenir au troisième étage, pouvais être très commode pour un échauffement avant le cour de sport. C'est, éssouflée, qu'arrive sur le toit Atari. La vue était la même que depuis sa fenêtre mais quelque chose de différent régnait sur le toit. L'impression de ne plus être de se monde, ou d'être, au contraire, seul au monde. L'impression d'admiré la chose que personne ne pourra voir sous le même angle que vous. C'est vrai, ces dernière journée d'été était magnifique.

Comme à son habitude, Atari marcha sur le bord du toit, avec le risque de tombé, mais elle n'avait pas peur. Elle se contentait de faire des allés retour d'une extrémité à l'autre tout en surveillant ses pied. Elle marchait bras tendu, tête basse et se stoppait, de temps en temps, pour admiré le paysage. Quand elle regardait ce soleil, burlant, rouge écarlate, elle repensait à sa vie d'avant. Avait-elle fait le bon choix ? C'est vrai désormais elle avait ses bras et ses jambes, mais n'était-elle pas plus heureuse avant ? Désormais, elle pouvait marché, cartes, mais elle devait surtout survivre. Elle aimerait bien trouvé quelqu'un qui pourrait l'épaulée dans ses aventures, qu'il soit humain ou half-humain. Heaven Firestorm. Peut être, elle avait l'air très gentille, malgré qu'elle soit "normale". C'est un relation à approfondir mais pour le moment ses yeux se rivèrent, une fois de plus, sur le paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t70-atari-kitai
Kamiko Kyo
DOCTOR TYRANNY
υɴder тнe ѕĸy dyed red αɴd вlυe...
DOCTOR TYRANNY ★υɴder тнe ѕĸy dyed red αɴd вlυe...
avatar

Féminin Messages : 170
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 22
Localisation : A côté de Sora sur un petit nuage, à rire de ton sort.
Tu penses à : Je... Je... Rien. D8
Humeur : Oui, Hu est mort, ça nous fera des vacances.


Feuille de personnage
Classe: 2-A.
Chambre: 202
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Precious Moment [Libre]    Dim 4 Sep - 14:42

*s'incruste 8D*

Soupir. Voilà comment résumer la journée que venait de passer Kamiko. Qu'est ce que les cours peuvent être ennuyeux, parfois... La jeune adolescente restait allongée de tout son long sur son lit, observant le plafond d'un air totalement absent. Elle posait une main sur son ventre pour tenter de calmer les douleurs qu'elle avait présentement. Et oui, c'est ce qui arrive quand on joue au concours de celui ou celle qui mange le plus de frites au repas du soir. Kamiko est allée chercher la nourriture en rab' au moins deux fois d'affilée. Et elle n'a même pas gagné, car Yuzuru, alias Estomac-Sur-Pattes, l'a battue à plate couture. Difficile pour une fille mince comme elle de vaincre un tas de muscles à ce genre de choses, de toute façon.

Kamiko attendit dix bonnes minutes allongée de la sorte, seule dans la chambre. Les autres étaient partis jouer au rez-de-chaussée de l'internat, mais l'adolescente, elle, avait besoin de calme. Elle se sentait dans le besoin de réfléchir à plusieurs choses. Finalement, elle se leva, et après avoir pris le soin de refaire les lits de ses deux colocataires, elle sortit, descendant à présent les escaliers. Une fois arrivée dans le salon de l'internat, Kamiko ne prit même pas la peine de passer voir ses amis, elle se contenta de passer son chemin. De toute manière, ses proches le savent bien; quand elle veut être seule, c''est toujours de façon distante qu'elle se comporte jusqu'à ce que l'envie lui passe.

L'adolescente aux yeux mauves entra dans le pensionnat, en lançant quelques regards amicaux aux connaissances qu'elle croisait dans le hall et dans les couloirs. Kamiko monta ensuite de nouveau les marches vers les étages supérieurs. Le toit de l'école a toujours été l'endroit idéal pour rêvasser, n'est-il pas. Mais une fois arrivée à destination, elle remarqua que quelqu'un d'autre y était. Quelqu'un qui lui était bien familier. Atari Kitai. Cette Half Human, la jeune deuxième année l'avait déjà vue entrer dans une Barrière pour combattre un Monster, et, encore débutante, elle l'avait même secrètement suivie pour voir comment elle se débrouillait, afin de prendre exemple sur elle. La fillette n'était pas très expérimentée, mais Kamiko avait pensé qu'elle se défendait bien, ce jour-là. Depuis, en demandant à des amis qu'elle s'était faits au pensionnat, elle a appris son nom et son prénom.

Cette Atari restait calme et immobile, face à la rampe - pas assez haute pour empêcher quelqu'un de tomber d'ailleurs - du toit. Et de temps en temps, elle se mettait à marcher d'une extrémité à l'autre, tête baissée. Cette fille a d'habitude la réputation d'être toujours agitée et bruyante. Peut être avait-elle un problème ? Peut être qu'elle pensait à sa famille, ou bien aux évènements de sa vie... Peu importe. Kamiko ne se sentait pas d'humeur à laisser cet air nostalgique et pratiquement triste sur le visage de cette fille, qu'elle la connaisse ou non.

Elle s'approcha alors d'Atari, en sortant sa Soul Gem de sa poche pour la garder en main. Il fallait bien qu'elle la mette en confiance d'une façon ou d'une autre, et peut-être qu'elle sera plus encline à se confier si elle sait qu'elle peut parler à Kamiko de sa vie en tant que Half Human. La jeune fille aux longs cheveux roses et ondulés n'hésita pas à l'appeler par son nom.

« ... Tout va bien, Kitai ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t62-kamiko-parce-que-c-est-la-fille-de-dieu http://kohakugakkou.frbb.net/t140-kamiko-kyo
Liam O'Brian
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans une poubelle, hu °A° ..
Tu penses à : Du cu../bam/ à sauver sa peau.
Humeur : Passant de la racaille au pauvre K-sos. Lol.


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: ... Pour l'moment c'dans l'placard .w.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Precious Moment [Libre]    Dim 4 Sep - 15:20

* s'incruste aussi 8D*

La journée avait été plutôt mouvementée. Liam avait fait la connaissance le matin de sa nouvelle colocataire, Yomi Atsuko, puis l'avait revu à la cafétéria, avec Fubuki. Ces deux-là lui avait fait passer une mauvaise journée, pour pas changer, et ses cours de l'après-midi l'avait tout ramolli d'un seul coup. Il n'était pas spécialement en état de rejoindre sa chambre et de manquer de voir à nouveau cette folle de Yomi, avec laquelle ils n'avaient pas tissés de très bons liens amicaux. Encore faut-il qu'il en est, puisque de toute façon il est toujours tout seul, et même dans cette nouvelle école. (ma mère est morte de rire en bas /osef/) La tête baissé, il marchait sans savoir où aller dans les couloirs et commença à s'amuser à monter les escaliers, puis une fois monté au dernier étage, redescendre jusqu'au premier, puis tourner des talons et repartir en haut, puis repartir en bas, ainsi de suite, bien que son chemin fut des fois arrêté en voyant des têtes familières passer à côté, en comptant la petite Kamiko, dont il s'empressa de partir vers une porte au hasard et se cacher dedans jusqu'à ne plus la voir. Elle semblait s'être dirigé vers le toit, montant l'escalier y amenant. Tout curieux de savoir ce qu'elle allait y faire, il la suivit doucement, sursautant à chaque fois qu'elle bougeait un peu sa tête, même de quelques centimètres sur le côté, se cachant derrière une poubelle. Décidément, ses seules amies c'était les poubelles. Une fois la porte du toit ouverte, il observa Kamiko qui l'emprunta, arrivant vers celle-ci pour l'observer sur le toit. Il y'avait aussi quelqu'un d'autre, étrange à cette heure de la journée, si quelqu'un les surprenait, elles en payeraient surement les conséquence.
« Rhaa. Je ne les entend pas parler d'ici.. »

Se cachant derrière la porte, seulement une petite touffe rouge et un œil en dépassait, furtivement. Sur le coup, il savait se faire discret, mais encore faut-il qu'il le reste assez longtemps. Observant à présent Kamiko qui discutait avec une autre élève, il reconnut vite fait Atari Kitai, celle-ci étant assez célèbre dans l'école pour sa vivacité et son tempérament assez fort. Ils ne s'étaient jamais adressés la parole, juste quelques regards par-ci par-là sans qu'un seul des deux ne réussissent à entamer une discussion. Par contre, à côté d'elle, se trouvait bel et bien Kamiko. Une sale chienne, une vilaine fille, et une bête redoutable. Rien que de l'imaginer le surprendre à les "mâter" le faisait trembler de tout son long, sachant que s'il ne se mettait pas à courir, il se ferait prendre par la jeune fille et passerait un sale quart d'heure. Malheureusement pour lui, sa curiosité et sa grande malchance lui firent perdre l'équilibre, et alors qu'il essayait de s'intéresser à ce qu'elles disaient, remarquant l'air assez mélancolique de Atari, il trébucha avec son propre pied, sur du sol plat. Boum ! Le bruit se fit assez entendre, et Liam espérait juste qu'elles ne se décident pas à se retourner pour voir ce que c'était. C'est donc tout en stressant, sentant de la sueur couler de son front, qu'il resta droit comme un piquet par terre. Tel un.. un truc tout mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Precious Moment [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Precious Moment [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Kohaku Gakkou :: Toit-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit