AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Midori Ishikawa
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 22
Localisation : Derrière mon PC *-*
Humeur : Comme un biscuit salé au miel carameleux ~ ♥


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: 203
Informations diverses:
MessageSujet: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Mar 6 Sep - 18:02

C'est dans un grand hall que Midori arriva après un long trajet du fin fond de la campagne japonaise. Un grand hall d'entrée, et encore le mot est faible, ce hall était le plus grand hall qu'elle n'avait jamais vue. Il était magnifiquement décorer par tout un tas de tableau de chaises et de tables qui avaient l'air de coûter une petite fortune. Cela faisait look d'époque sans trop faire has been! Comme une entrée vieille re-modé pour notre époque.
Dans ce hall, des élèves vagabondaient en riant, pleurant, gloussant pour les filles, et en se chahutant. Midori restait plantée là, elle dévisageait tout les élèves, un par un ; en passant de la fille la plus excentrique à la fille la plus coquette puis la fille avec le look typiquement intello'. Une même, avait des cheveux rouges, ce qui ne la choqua bizarrement que très légèrement. Qu'elle idée de ce faire une teinture de cette couleur là ?! Ce n'est absolument pas discret... Mais bon, cela ne regardait absolument par Midori, et à vrai dire, elle s'en fichait.

Mais son regard ne se portait pas que sur les filles. Il se portait aussi sur les garçons. Les garçons pour Midori ? Une grande sources d'histoires et de fantasmes. La jeune fille adorait ça ! Elle ne pouvait pas une seule seconde imaginer vivre dans un pensionnant de filles, il lui fallait absolument sa part de masculinité par jour sinon elle devenait très vite susceptible, de mauvaise humeur, et surtout en manque. Elle regardait donc aussi passer les garçons qui chahutaient entre eux. L'un d'eux était grand et beau. Il avait des cheveux bruns et de grand yeux bleues océans. D'un bleu tel qu'on avait l'impression de si perdre, comme si on plongeait dans un immense océan. Son sourire était cristallin avec une belle bouche remplit de belles dents bien blanches et alignés ; une dentition parfaite quoi. C'était vraiment le genre de mec que Midori aimait, il avait l'air vraiment gentil en plus. (Même si Midori aimen en général tout les genres de garçons...)
Il était entourer de toute une bande de garçons, ils étaient tous plus craquant les uns que les autres. Décidément Midori allait se plaire dans cet internat :B

Dans le groupe, "fondue dans la masse", on pouvait apercevoir un petit roux au cheveux en bataille. Il n'était pas très grand et avait des tâches de rousseur pleins le visage. Quand il parlait ou ouvrait tout simplement la bouche on pouvait y voir un appareil dentaire couleur métallique. Son pantalon feu de plancher marron avec une chemise verte et des bretelles qui étaient attachés à son pantalon caractérisait bien ce qu'il était. Un petit intello' de première qui essayait de trainer avec des mecs cool pour se la jouer cool. Mais ça n'avait pas l'air de marcher, si bien qu'un des mecs du groupe le bouscula par inattention et fit tomber tout les livres qu'il portait à bout de bras.
La pile de livres s'étala par terre, et tout les garçons de la troupe le regardèrent et se mirent à rire. Le pauvre, il n'avait vraiment pas de chance...
Seule le beau bruns aux magnifiques yeux bleus se déplaçait et l'aidait à ramasser ses livres. Le beau jeune homme avait effectivement l'air très gentil.
Une fois la pile ramasser, ils repartirent tous en direction des salles de classes ou dans des directions opposées. Le flot d'élèves qui circulaient ne se calmait pas pour autant.
Midori s'avança alors et regarda tout au tour dans les directions des couleurs qui avaient l'air d'être très très longs...

"Alors c'est ici que je vais vivre désormais..."pensa-t-elle.
Elle se perdit quelques instants dans ses pensées avant de se faire bousculer par une troupe de fille pimbêche, de vraies pétasses. Elles étaient toute maquillées comme des camions volés et rigolaient toute quand elle eut bousculer Midori. Elles lui adressaient toute un sourire glacial et méchant. Elles avaient surement remarqués que Mido était nouvelle et les pimbêches voulaient surement lui montrer qui faisait la loi ici. Et elles avaient du surement aussi remarquer comment celle-ci avait baver sur les beaux garçons du groupe précédent...!

- Pff ! Faîtes attention où vous marchez !
Lança Midori.




Les filles éclatèrent alors de rire et ne prêtèrent même pas attention à ce qu'elle venait de dire.
Elle serra les poings et grinça des dents puis avança au pif dans un des couloirs qui rejoignait le hall. Elle regardait partout, toute les portes, la tête des élèves qu'elle croisait, c'était un peu une petite visite de cette endroit immense, le couloir semblait sans fin, elle tournait à droite, puis à gauche, débouchant à chaque fois sur un nouveau couloir, croisant des fois des attroupements d'élèves, puis des fois plus rien.
Dans un sombre couloir, elle croisa des professeurs qui discutaient de leurs prochains cours et des élèves qui leurs posaient problèmes. Midori les salua puis passa son chemin. Aucune réponse se sortit de la bouche des profs.

" Sympa...
Bon bref, je crois bien que je me suis perdue. Si je ne trouve pas vite par où je suis arrivée ou comment je peux sortir d'ici je crois bien que je vais mourir dans un de ses couloirs sombres!"


En tourna à nouveaux sur sa droite, comme elle venait de le faire il y a 2 croisements à peine, elle entendit soudain beaucoup de bruit qui venait de au bout du couloir. Elle plissa les yeux, et sans s'en rendre compte, accéléra le pas. En quelque fouler, elle déboucha sur le grand hall, là d'où elle venait. Un sentiment puissant de soulagement se fit sentir et sans avoir réussie et se contenir, Midori poussa un petit cri aigüe de joie pas très très séduisants.
Quelques regards se posèrent sur elle, puis comme ci de rien était, continuèrent leur route.
Midori se sentit vidé de cette petite balade improvisé. Elle ne connaissait personne et ne savait pas encore où se rendre. Elle regardait les marches où étaient assis quelques pensionnaires, puis elle alla les rejoindre et s'assoir en bas des marches. Elle posa ses coudes sur ses genoux et sa tête dans ses mains puis commença à attendre.
Elle était vraiment perdue dans toute cette populass'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t129-ishikawa-midori-termine-en-attente-de-validation#448
Arisu Kusanagi
Half Human
Half Human
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/08/2011


Feuille de personnage
Classe: Nom de ta classe. Et si t'es un adulte bah... osef D:
Chambre: Numéro de ta chambre. (uniquement pour les élèves)
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Jeu 8 Sep - 21:42




Just a straight clear path.
I left a note on the door...


    Une fille à l'allure originale venait de se réveiller de sa sieste habituelle. Allongée sur la pelouse, le vent caressant son visage fin qui était suivit par une peau blanche et pâle qui était gracieuse et radiait doucement et innocemment sous le soleil — son visage du moins — et ses longs cheveux anormalement rouge étaient tous étalés en vrac sur l'herbe qui s'était accroché à la crinière sauvage — ainsi qu'à sa robe blanche en dentelle — qui reflétait la lumière du soleil. C'était un jour comme un autre pour Arisu. Non. En réalité, c'était sa première semaine, mais la fille à l'allure de gothique-lolita connaissait les lieux par cœur : elle a participé, visité et revisité le pensionnat pendant les portes ouvertes. Cependant Arisu n'avait rien remplit, elle avait sa chambre et sa classe. La voilà maintenant qu'elle se leva. Ouvrant doucement ses yeux qui avaient toujours cet expression poisson mort, Elle se débarrassa de tout les débris qui avaient osés s'attacher à sa personne ; malheureusement ce visage stoïque qu'elle affichait était son visage habituel. Se dirigeant vers le hall, la démarche d'Arisu était lente et réticente, elle détestait cette endroit. Les couloirs — et les échos — fertilisaient le « terrain » pour favoriser les maux de tête qui eux-même accentuaient ses crises. Son cahier à croquis dans les main, pour une raison qu'elle ignore elle dessine le visage d'un jeune garçon et s'en allait dans les couloirs tout les jours pour voir si il ne provenait pas de ces lieux.

    Hélas pour la gothique, c'était toujours les mêmes scénarios, les mêmes têtes, les mêmes habitudes. Et l'adolescente se choquait à répéter les mêmes actions, elle était devenue elle aussi un pantin de cette routine affreuse et certainement pas éphémère. La mine de notre protagoniste ne changea pas pour un iota : les médicaments avaient été — encore — mis de côté. Malgré toute cette foule et cette lumière, Arisu venait de trouver les escaliers et dans sa marche, elle avait l'intention d'atteindre le toit de l'établissement. Aujourd'hui elle ne s'était pas auto-mutilé alors elle voulait dessiné le ciel. Cependant, Arisu savait d’ores et déjà finirait par dessiner ce "gars". au virage entre les escaliers menant au premier étage, la lolita vit une nouvelle tête.De long cheveux blanc, des yeux bleu pure et intriguant — pour la demoiselle à la robe blanche — avec un joli minois et le comble c'était que l'inconnue avait trouvé le moyen d'être seule. Arisu se pencha visage en face à face, la fixant droit dans les yeux avec ce regard qui ne changera — sûrement — pas pour ensuite s'assoir à ses côtés et plus étrange encore :

    « Que veux-tu ? » demanda la demoiselle.

    Oui. Bien sûr ! On fixe une inconnu avec le visage à un centimètre de séparation pendant plus de soixante secondes et ensuite on lui demande qu'est-ce qu'elle pouvait avoir. C'était tellement : illogique, arbitraire et imprévisible. Néanmoins on ne pouvait lui en vouloir. Arisu fixa le mur et se remit à dessiner de façon si « mécanique » dans un silence qui était meurtrie par les gloussements et ricanements des autres élèves. Distrais-moi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midori Ishikawa
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 22
Localisation : Derrière mon PC *-*
Humeur : Comme un biscuit salé au miel carameleux ~ ♥


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: 203
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Dim 11 Sep - 13:58

C'était pendant qu'elle se reposait. Haruhi avait été un peu sonné par sa balade dans cette partie de l'établissement et qui au final c'était transformé en un cache cache géant pour retrouver le hall d'entrée et qui s'était plus ou moins perdue.
Elle regardait tout les gens qui passait et ne voulait pas admettre qu'elle était complètement confuse et perdue dans ce nouveau monde. Soudainement, une jeune fille aux cheveux rouges comme les pétales d'une rose se plaça devant elle. Elle était très imposant, non pas par sa carrure, mais une confiance en elle et une étrange beauté émanait d'elle. La jeune fille avait pour le moins l'air étrange. Elle s'était penché et se trouvait maintenant à deux centimètres du visage de Midori. Ses yeux rouges, avec son regard perçant, fixait les yeux bleus océan de Midori, qui, celle-ci, ne savait pas comment réagir. Elle resta la bouche ouverte, la tête décollé de ses mains ou elle était posé juste un moment avant, les yeux ronds, à la regarder dans les yeux ne savant quoi faire.
Elle restait surprise jusqu'à ce que la demoiselle vint s'assoir juste à côté d'elle reprenant son carnet de dessin et recommença à gribouiller des choses dessus.
Midori utilisait le terme gribouiller car elle avait horreur du dessin, elle ne savait pas dessiner. Pourtant elle aurait bien voulu savoir dessiner, car elle adorait les histoires et rêvait toujours dans créer une en étant le personnage principal de sa propre histoire, mais écrire une histoire sans illustration Midori ne trouvait pas ça très amusant alors elle n'avait jamais réaliser son petit rêve personnel.

Elle regardait toujours la jeune fille, toujours étant surprise. Elle remarqua alors ce qu'elle portait, une très jolie robe blanche. C'était plutôt inhabituel et impressionnant. Déjà par la force de caractère qu'elle émanait, puis ensuite par les vêtements qu'elle portait, Mido savait tout de suite qu'elle n'avait pas à faire à une simple petite pimbêche du lycée, mais à une personne plus complexe que ça.
Son regard la regardait de long en large, tout les petits détails de sa robe, et l'aspect et les traits que prenait son visage. Peut-on qualifier cette personne de beauté froide ? C'est étrange mais Midori n'en était pas sûr. Elle pensait alors à tout un tas de chose quand la fille la sortit de ses pensées par une phrase aussi courte qu'étrange. Aucun dialogue n'avait été échanger jusqu'à présent, ni même une présentation, il n'y avait eu que cet échange de regard puis maintenant cette petite phrase ;

" Que veux-tu ? "

C'était vraiment étrange, Midori ne s'y attendait vraiment pas, et elle resta là, les yeux encore une fois ronds, dépourvue d'émotion à par de l'incompréhension. Elle ferma la bouche et avala sa salive en réprimandant une grimace. Que devait-elle lui répondre ? Elle n'avait pas compris le sens de sa question et ne savait donc pas quoi lui répondre.
Mais elle ne voulait pas laisser passer sa chance d'essayer de bien s'incruster dans cette école, de se faire une place, car à près tout maintenant cette école était son nouveau foyer. Alors elle prit son courage à deux mains puis souris avec son sourire cristallin habituel à la jeune fille puis commença à répondre à sa question en se posant le moins de questions possible.


- Je euh, je suis nouvelle ici ! Je viens d'arriver, et ce n'est pas toujours facile de bien s'en sortir quand on est nouvelle et qu'on ne connait personne. On ne fait pas trop attention à nous et on nous laisse de côté, alors je me suis assise là pour regarder les gens passer et réfléchir à ce que j'allais pouvoir faire...
Euh...

Ne sachant plus quoi dire Midori baissa la tête et rougit quelque peu avant de redresser son regard et de regarder la jeune fille à nouveau dans les yeux.

- Je n'ai pas vraiment compris ta question... Désolée si j'ai répondue complètement à côté de la plaque... Ceci étant, je m'appelle Midori Ishikawa, ravie de te rencontrer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t129-ishikawa-midori-termine-en-attente-de-validation#448
Arisu Kusanagi
Half Human
Half Human
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/08/2011


Feuille de personnage
Classe: Nom de ta classe. Et si t'es un adulte bah... osef D:
Chambre: Numéro de ta chambre. (uniquement pour les élèves)
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Dim 11 Sep - 15:16



    Avec Arisu, c'était toujours ainsi, sa présence semblait ralentir le temps. La demoiselle était tellement plate et calme avec un tempo perso qui ne dépasserait sans doute pas celui d'une mamie ou d'un enseignant incroyablement ennuyant. Arisu était assez prévisible quand on se donne la peine de la connaitre. Son regard d'animal décomposé qui vous fixe sans dévier une seule seconde de sa cible jusqu'à ce qu'elle-même arrête de vous regarder. Son livre de croquis dans une main elle prit un portemine logé contre sa poitrine coincé par sa robe. La fille à la chevelure qui arborait une teinte nuageuse avait fortement intriguée la gothique qui avait décidé de la dessiner — ça la changera du garçon à la casquette —. Elle voulait l'immortaliser, en réalité, la donzelle à lunette n'avait rien de spécial — pour Arisu — sauf son regard. Les yeux étant la fenêtre de l'âme et donc, du peu qu'elle avait vu, elle comptait la dessiner comme elle l'avait mémorisé — et imaginé —. Alors dans l'espoir de la dessiner avec une expression qui pouvait lui convenir — à la donzelle aux cheveux neige — Arisu laissait sa main faire. Mais quand elle le faisait, aucune expression ne se faisait ressentir. La damoiselle en robe blanche avait toujours dessiné et écrit parce que cela l'aidait à la faire se sentir vivante ; malheureusement Arisu semblait plus vidée d'âme qu'autre chose...

    Cet air trompeur, cet aura noble falsifié et volé — qui sait —, ce calme olympien et cette manière d’interagir avec autrui n'était que tromperie. Arisu était juste quelqu'un qui cherchait à se souvenir, une personne instable. Une faible qui ne savait pas qu’elle l'était. Et cette amnésie l'avait permis d'oublié que la lolita dépendait des autres et — surtout — de ce garçon. Maintenant Arisu fixait droit dans les yeux, maintenant Arisu luttait contre des monstres étrange et surtout, maintenant Arisu se berçait dans une solitude qui à un goût aigre-doux. Toujours dans cette « bulle » étrange, la half-human n'étendait que son interlocutrice. Tous les bruits de fond avaient disparu. Et maintenant la discussion pourra se passer sans encombre car Arisu n’écoute jamais, elle entend et ces deux mots sont deux choses différente ; contrairement à ce qu'on pouvait croire, entendre clairement quelque phrase qui lui étaient directement adresser, ça lui plaisait mine de rien.

    Ecoutant tout ce que disait la nouvelle venue — car oui, elle était nouvelle —, elle n'avait retenue que quelque mots-clé. Elle se nommait Ishikawa Midori, elle était seule et avait pour hobby, de s'assoir sur les escalier et de réfléchir. Ce n'était que les pensée d'Arisu, mais ça faisait un peu mendiant et ça lui fit esquisser un sourire. Si seulement elle avait cessé de fixer le mur pour voir les précédente facette du visage de celle qui lui permettait d'éviter un autre monologue elle rirait bien. De si beaux yeux, si expressif... la gothique-lolita attendait une autre phrase de cette personne. Seulement c'était un silence complet, elle n'entendait même plus les gloussement de ces « dindes ». Arisu décida de rompre les ténèbres directement

    « Tu es étrange. Arisu, mais tu peux même m'appeler Carl, je m'en fiche. Par contre... tu es très bavarde, mais j'aime ta voix. Alors ne soit pas formelle avec moi. » déclara-t-elle avec les yeux toujours entre-ouverts

    Arisu avait fini de faire la forme du visage sur son dessin, et désormais elle entamait les cheveux. prenant une profonde inspiration elle retenta sur une voix plus douce et un tantinet plus féminine :

    « Et vis à vis de ce que tu as dis, la réciproque est là. Je suis ravie que tu sois ravie de me connaitre. » lâcha-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midori Ishikawa
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 22
Localisation : Derrière mon PC *-*
Humeur : Comme un biscuit salé au miel carameleux ~ ♥


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: 203
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Mer 14 Sep - 20:46

La jeune fille regardait toujours l'étrangère qui était assise à côté d'elle. Elle semblait tellement préoccupée par ce qu'elle faisait sans se soucier du reste et de ce qui l'entourait. Midori se demandait comment elle pouvait bien faire pour ne pas être dérangée par le bruit qu'il l'entourait.
Pendant qu'elle était en train de parler, elle vit à un moment que le jeune fille continuait à dessiner sur son cahier. Midori cligna des yeux, quand l'étrangère releva la tête et lui répondit.
" Tu es étrange. Arisu, mais tu peux même m'appeler Carl, je m'en fiche. Par contre... tu es très bavarde, mais j'aime ta voix. Alors ne soit pas formelle avec moi. "

" Hein ?! Comment ça je suis étrange ?! Et c'est-elle qui dit ça ?? Et bavarde ? Pff, et puis quoi encore ? J'essaye juste de faire la conversation, sinon elle serait restée là à dessiner quelque chose sur son bout de papiers et elle n'aurait surement pas parlé.. Et arpès ça c'est moi qui suis étrange ?? Je crois décidément que je vais avoir du mal à comprendre les gens de ce bahut si tout le monde est comme ça... "

Arisu, enfin Carl ? Semblait vraiment différent des autres filles elle aussi ... Comment ça Midori était bavarde ? Bon c'est vrai, elle a la conversation facile mais elle est habituellement plutôt timide, ça dût être donc une épreuve pour elle d'adresser la parole directement à Arisu, et celle-ci venait littéralement de la casser en moins d'une minute. Bavarde et étrange ? Qu'est ce que cela voulait signifier ?? Peut-être était-ce aussi sa façon à elle de s'exprimer... Elle ne connaissait peut-être pas la valeur ou signification des mots... Ça, on le saura plus tard...
Arisu se lança à nouveau dans une phrase. Midori recula d'à peine quelques millimètres sans même sans rendre compte, elle devait sans doute redouter ce qu'allait dire Arisu, de peur qu'elle ne la casse une nouvelle fois. Mais au contraire, c'est une phrase plus douce avec une voix beaucoup plus féminine qui sortit de sa bouche ce qui surpris légèrement Midori.
" Et vis à vis de ce que tu as dis, la réciproque est là. Je suis ravie que tu sois ravie de me connaitre. "

Midori regarda Arisu, puis, compris ce qu'elle avait dit, sourie de son sourire cristallin en montrant ses belles dents blanches et bien alignées. Elle ne s'attendait pas à ce qu'elle dise ça et elle était contente, elle n'avait pas l'air si méchante que ça finalement. Bon, elle n'avait jamais pensée une seule seconde qu'elle était méchante, mais elle se disait qu'elle semblait plutôt froide et distante, pas du genre à engager les conversations et parler avec tout son coeur aux gens.

- Merci beaucoup. Sourie Midori.
Je ne suis pas bavarde ni étrange...Je suis juste moi ! Euh enfin, bref.
Elle jeta un regard au dessin d'Arisu quand elle lui demanda ce qu'elle dessinait.
- Oh, qu'est ce que tu dessines sur ton papier.. ? Tu as l'air plutôt douée pour le dessin... Tu as de la chance, je suis une vraie quiche...

Midori passa la main de ses cheveux et remetta une des ses mèches de cheveux derrière son oreille. Sa main descendit le long de sa chevelure et vint se poser sur sa cuisse. Elle tira un peu sur sa jupe pour la faire descendre, Midori adorait les jupes mais elle trouvait que celle de l'écolé était un peu courte. Pourtant, elle adorait l'uniforme, il lui allait vraiment bien elle trouvait.
Pourquoi est ce qu'Arisu ne portait pas celui de l'établissement ? N'en faisait-elle pas partit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t129-ishikawa-midori-termine-en-attente-de-validation#448
Arisu Kusanagi
Half Human
Half Human
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/08/2011


Feuille de personnage
Classe: Nom de ta classe. Et si t'es un adulte bah... osef D:
Chambre: Numéro de ta chambre. (uniquement pour les élèves)
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Ven 16 Sep - 19:11



    La demoiselle aux multiples — et incurables — trouble de la personnalité avait été d'une rare générosité. La malade qui n'en avait cure dessinait une personne qu'elle ne connaissait que depuis quelques minutes. Arisu la gratifia d'un « compliment » ce qui eut pour effet d’illuminé le visage de sa « partenaire » d'un sourire.Lui arrachant un haussement de sourcils par la même occasion, Arisu sortie son second cahier logé — coincé plutôt — au niveau de sa poitrine. Arisu posa le livre à récit sur ma première marche des escaliers. Cessant son activité digne d'un automate. la rouquine cessa de fixer le vide et dans un geste brusque, elle reversa — allongea plutôt — la dénommée Midori. La dame blanche était intriguée : ce qu'elle venait d’apercevoir devint le comble de l'inhabituel mais était bel et bien là. A quatre pattes. Posant ses doigts fins et froids sur les joues de son modèle au sourire. passant délicatement ses doigts, elle effleura sa peau pour se diriger vers le vestibule y passa ses pouce dans la bouche, elle voulait lui refaire faire ce sourire qui pour une raison incertaine avait provoquée en notre jeune fille à la tignasse rouge comme une réminiscence. Mais forcer quelqu'un à sourire par là force des bras n'avait jamais abouti à un quelconque résultat convainquant.

    Une grâce certaine, un visage égalant les poupées de porcelaine qui pouvaient être mignonnes, ou, — légèrement — effrayante ; heureusement ceci dépend du goût de Monsieur tout le monde. Immergée dans sa bulle, Arisu ignorait la réaction de Monsieur tout le monde justement qui s'étaient tous retourner histoire d'assister à la scène. Une chose était sûr, ce que la rouquine venait de faire risquerait de porter préjudice à la vie scolaire de la fille à la crinière oubliée. C'était tellement surréaliste, lui monter dessus à lors qu'il s'agissait de leur première rencontre. Les élèves qui siégeaient au niveau supérieure des marches vagissaient sauvagement comme de jeunes adolescents en pleine puberté, et devant un film d'une catégorie qui leur est inaccessible à cet âge ; heureusement la malade avait déjà le cœur comblée et n'était pas la fille à ressentir ce besoin. Cette réaction avait été enclenchée par le sourire de la donzelle : la réminiscence devenait de plus en plus un souvenir du sourire de ce garçon. Toujours les pouces dans dans les coins des lèvres de la blanchette aux yeux céleste alla s'inclina un peu plus vers sa comparse qui affichait — malgré elle — un rictus plutôt qu'un sourire.

    « Tu es vraiment étrange. » Largua la dame vêtue de blanc avec nonchalance.

    La fille à la tignasse rousse posa son regard toujours aussi inanimé sur sa « victime » allongée sur les marches. l'ambiguïté frappait le plafond que l'on pouvait nommer paroxysme et toujours avec le même ton qui s’avérait être d'une platitude calme et posé. Une voix très féminine mais un peu égarée, Arisu dit :

    « Sourie. Souris pour moi encore une fois... »



Dernière édition par Arisu Kusanagi le Lun 19 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midori Ishikawa
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 22
Localisation : Derrière mon PC *-*
Humeur : Comme un biscuit salé au miel carameleux ~ ♥


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: 203
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Dim 18 Sep - 10:28

Midori regardait toujours la personne se tenant devant elle avec son sourire pure et cristallin habituel, cependant, des que ses traits se relâchèrent pour prendre une expression habituelle, Arisu cessa de dessiner.
Celle-ci prit une regard froid et concentrer, sur son visage on ne lisait pas la peur ni l'hésitation. Ce regard, on aurait dit celui d'une femme guerrière, une fille qui n'avait du moins pas froid aux yeux. C'est tout de suite à quoi Midori avait penser en regardant son visage, sauf que là, elle ne voyait pas pourquoi elle aurait prit cette expression.
Soudain, cela alla beaucoup trop vite, Midori n'eut pas le temps de réagir, sa tête était devenue une barbe à papa géante, impossible pour elle d'esquiver quoi que se soit. Et elle se retrouva donc sous la jeune fille. Pourquoi cela ? Pourquoi s'être jeter sur elle ? Midori n'avait rien fait de mal ? L'avait-elle peut-être vexée en parlant de son dessin ? Trop de questions se bousculaient dans sa tête, mais alors qu'Arisu avançait c'est mains vers le visage de la demoiselle aux yeux pures, celle-ci essaya de se dégager. Elle poussait des petits cris de détresses et tournait son visage dans tout les sens pour ne pas que la rouquine puisse la toucher. Ce que Midori n'avait pas encore remarquer, c'est que tout le monde les regardait ; elle remarqua ça quand sa tête était en direction du hall et qu'elle pouvait voir les gens qui s'y trouvaient. Malheureusement pour elle, il y avait beaucoup de monde, et tout le monde les regardait, tout le monde pouvait voir ce qu'elles étaient en train de faire. Mais d'ailleurs qu'étaient-elles en train de faire ? Midori n'en savait rien, elle se faisait agresser par Arisu, et cela pouvait paraître très suspect. Cela était suspect d'ailleurs ! Midori venait d'arriver et tout les regards étaient déjà posé sur elle, mais pas pour de bonnes raisons, comment allait-elle gérer sa réputation par la suite ?! Personne ne voudrait surement l'approcher avec tout ce qui était en train de se passer.
Qu'est ce que les gens s'imaginaient ? Viole ? Raquette ? Attouchements ? Ou encore pleins d'autres trucs déments qui n'arrive qu'aux gens qui n'ont vraiment pas de chances. Pourtant la blondinette a toujours eu plus ou moins de chances, à par en amour ou là son parcours amoureux à été jusqu'à présent catastrophique, mais à l'école, aux jeux, ou à des petits moments anodin de la vie, pourtant là ce n'était absolument pas son jour de chance. Comment allait-elle faire pour dissiper tout soupçon ??
Alors que Arisu avait enfin réussie à atteindre le visage de Midori et qu'elle avait poser ses doigts aux extrêmiter de ses lèvres, celle ci entendit comme un bruit parmi le bruit. C'était les paroles de la jeune fille.
Elle ne comprenait pas ce qu'elle disait, du moins pas la première fois qu'elle parlait, mais la seconde phrase elle la compris, elle ne comprenait pas son sens, et cela la terrifiait plus qu'autre chose. Comment une personne pouvait-elle être amener à faire ça sur un étranger, une étrangère plus exactement, qu'elle ne connaissait pas du tout ?
" Sourie. Souris pour moi encore une fois... "

Cette phrase raisonna dans la tête de Midori pendant plusieurs longues secondes avant qu'elle ne décide de se dégager pour de bon de l'emprise de la rousse aux allures étranges et intimidantes.
Elle déposa ses mains sur le torse en essayant de ne pas lui faire mal là ou toute les filles sont sensibles. Oui ça paraît étrange, pervers, et hilarant mais Midori a déjà été victime d'un petit choque à ce niveau là et elle même sait très bien la douleur que cet acoût . Bref, elle posa donc ses mains et exerça une pression assez forte pour essayer de l'enlever de sur elle. La protagoniste poussa de toute ses forces Arisu pour l'éjecter.
Midori poussa un dernier petit cris de détresse pas très glamour et réussie à sortir de sous Arisu ; elle se leva d'un bon et recula pour ne plus qu'Arisu ne puisse se rejeter sur elle.
Elle restait là à la regarder dans les yeux et à guetter le prochain mouvement de la fille étrange ou cheveux rouge-orange feu. Elle était sur ses gardes.

- Pourquoi a tu fais ça ?! Ca ne va pas !? Tu m'as fait peur ?! Pourquoi est ce que mon sourire t'intèresse-t-il ?! N'est-il pas habituel de voir des gens sourire ? Avec ce sourire ? A tu déjà vu quelqu'un sourire ?!
Moi étrange ? Je rêve ou c'est toi qui me dit étrange ? Sais tu ce que c'est qu'être étrange et diffèrente ? Sans vouloir vexer ou être méchante la personne la plus adapter pour porter cet adjectif c'est bien toi.

Midori reprenait ses esprits, elle était quelque peu essouffler et elle se demandait à ce moment même ce qu'elle pouvait bien faire, ce que pensait les gens, arriverait-elle à se faire des amis plus ou moins normal ? La différence ne la génait pas. D'ailleurs même avec ce qu'il venait de se passer elle ne détestait pas la fille qui était venue si étrangement à sa rencontrer. Elle était juste intimider et avait peur que cela l'empêche de se faire d'autres amis.
C'était étrange comme peur, elle n'avait jamais ressentit ça auparavant. Surement parce qu'elle n'avait jamais changer d'école jusqu'à maintenant, enfin à par quand elle était petite mais ce n'est pas la même chose. Quand on est gamin, un seul 'Tu veux être mon ami(e)?' suffit à rapprocher deux personnes qui pourtant par apparence au caracère tout les opposes. Mais au lycée, ça ne marche plus comme ça...



[ HRP : Désolée pour mes deux posts merdique que j'ai pondu récemment mais l'inspiration me manque ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t129-ishikawa-midori-termine-en-attente-de-validation#448
Arisu Kusanagi
Half Human
Half Human
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/08/2011


Feuille de personnage
Classe: Nom de ta classe. Et si t'es un adulte bah... osef D:
Chambre: Numéro de ta chambre. (uniquement pour les élèves)
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !     Sam 24 Sep - 22:40



    Arisu qui était au-dessus de sa comparse venait de se faire — avec délicatesse — repousser. La chose la plus comique dans la scène c'est que ce fut celle qui fit l'action d’éjecter l'opposante qui émit un petit cri cette réaction fit esquisser un sourire à notre petite femme à la chevelure cramoisie. Tombant à la renverse sur le dos et restant à terre tel un cadavre. Son absence de réaction en devenait inquiétante, au détriment de la dame de neige qui lui faisait la moral. Ces dires étaient violents et aiguisés mais n'avait pas l'air de vouloir blesser son auditeur qui n'avait que pour réponse le silence. Un sermon ridicule car notre donzelle ne comprenait cela que par des questions. En réalité, notre malade n'a jamais eu de véritable raison d'être en colère ou d'être heureuse. Alors voir la dénommée Midori retranscrire ses sentiments avec ces yeux si clairs, si beaux, si émotifs, réveillait en notre rouquine une étrange et malsaine fascination qu'elle-même ne saurait dire, elle n'avait jamais vraiment pu exprimer ses sentiments la pauvre donzelle tout lui semble — encore — confus après cet accident, et cette ré-habilitation faite à la va vite.

    Et l'instabilité de notre jeune adolescente était tout affreusement intacte, en même temps, son humeur et ses troubles de la personnalité arrivaient sans raisons, donc elle n'avait pas recevoir cette — pathétique — pitié qu'on donnait aux handicapés ; heureusement que la donzelle se voyait traiter ainsi cause de sa personnalité et de ce qu'elle en dégageait, et là, Arisu aurait surement des rumeurs sur le dos vis à vis d'une quelconque homosexualité latente ou autre. Cependant, la tignasse rousse n'en a que faire. Si Arisu voulait se faire discrète elle commencerait par porter l'uniforme scolaire.Se relevant doucement avec le même air mort et terriblement inexpressif. Approchant — dangereusement — de la fille aux yeux ciel. elle n'en fille rien. Ramassant d'abord ses affaires, notre rouquine approcha ensuite, son visage de celui de son interlocutrice :

    « Pourquoi ai-je fais cela ? Parce que. Je vais bien, merci de ne pas avoir été violente avec moi. Tu as eu peur ? mon visage est effrayant ? Pourquoi ton sourire m’intéresse ? Parce que tu es jolie... Non, mignonne quand tu souris. Non, je n'ai pas l'habitude. Ce sourire mérite une immortalisation et... la seule personne que j'ai vu sourire, je commence à croire qu'elle n'est plus de ce monde... tu es bavarde et c'est contagieux. »

    Arisu toussota violemment avant de reprendre :

    « Et oui, tu es une curiosité et cela dépend : le standard n'est qu'illusoire. tu es étrange et différente de moi... et de toutes les dindes et les couards ici qui passent leurs temps à jacter et glousser. Tu n'es pas méchante, je le ressens, tu es juste si surprise que tu réagi de cette manière... tu es juste envers tes sentiments, ce n'est pas... douloureux ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle vie ?? Here we gooo ~ !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Kohaku Gakkou :: Hall-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com