AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yomi Atsuko
Élève
Élève
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/09/2011


MessageSujet: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Ven 2 Sep - 21:52

C'était une journée un peu spécial aujourd'hui. En effet, c'était son premier jour au pensionnat. La journée avait commencée magnifiquement pas une douche rafraichissante et un petit déjeuner délicieux. Je n'était même pas arriver en retard au pensionnat, ce qui me changeait de ma routine. Car étant une flemmarde et une grande dormeuse, il n'était pas rare que j'arrive en retard. Une fois arrivé au pensionnat, ma première action fut de rejoindre ma chambre. Ce fût un choc pour moi; lorsque je découvrit que mon coloc' était un mec. Cela me gênait pas forcement car je n'était pas vraiment pudique et je ne risquait pas d'en tomber amoureuse car mon amour se tournait plutôt vers les filles. Et oui, même si cela ne se voit pas, je suis belle et bien lesbienne. Une fois mes affaires rangées dans les armoires, je pris la direction de la cafétéria. Explorant un peu les couloirs pour me familiariser avec les lieux et réfléchissant à tout ce que je pourrait faire après avoir manger. Tout ce que j'avais sur moi était mon sac à dos contenant mon repas, mon GSM et une bouteille d'eau. Je m'assis à une table vide où se trouvait seulement 2 autres chaise vide, les deux chaise vide de toute la cafétéria pour être plus précis. j’espérai quelqu'un allait venir s'asseoir près de moi pour se familiarisé moi. La cafétéria étant assez bruyante, je prit mes écouteurs et mis le son à fond. Je me perdit dans mes pensée en mangeant et regardant par la fenêtre. Le temps était superbe à l'extérieur, je me dit que je pourrais aller faire un tour dans le jardin après avoir mangé pour prendre l'air avant de retourner dans ma chambre et faire un peu plus connaissance avec mon colocataire. Je ne lui avait pas encore vraiment parler, peut être aimait il les mêmes choses que moi. Ce pensionnat me réservait encore beaucoup de mystères et je sentait que j'allais vivre des histoires passionnantes ici. Il ne me manquait plus que des amis et un groupe de musique pour être parfaitement intégrer. Il se peut même que j'y rencontre le grand amour, tout cela commençait à vraiment à me motiver, mais je ne devait pas brusquer les choses et laisser du temps au temps. Je semblais perdue dans tout ce flot de personne qui se connaissait déjà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brian
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 23
Localisation : Dans une poubelle, hu °A° ..
Tu penses à : Du cu../bam/ à sauver sa peau.
Humeur : Passant de la racaille au pauvre K-sos. Lol.


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: ... Pour l'moment c'dans l'placard .w.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Ven 2 Sep - 23:51

[J'ai mis longtemps à capter que c'est moi le colocataire xD /bam/]

La joie remplissait le cœur du petit Liam. Il avait prit pour habitude d'être seul dans sa chambre, sans personne avec qui discuter le soir, faire une bataille de polochon, et se familiariser. Au pire, rares étaient les fois où il n'était pas plutôt maltraité par quelqu'un, se retrouvant parfois enfermé comme un sushi dans sa couette, une poubelle sur la tête. Cette fâcheuse histoire, dès son arrivé, lui avait fait faire quitter de chambre, pour se retrouver tout seul dans une qu'il pensait à présent, rien qu'à lui. Grossière erreur, mais pas la plus malheureuse, alors qu'il lisait un magazine pas très catholique, assis sur son lit, quelqu'un frappa à la porte et l'ouvrit assez rapidement une fois que Liam lui ai dit d'entrer. Une jeune fille ! Et qui n'avait pas l'air si méchante que ça, malgré tout il s'empressa de mettre son "lire d'histoire" derrière son lit, et se présenta alors d'une façon.. on ne peut pas le changer, il la salua amicalement, profitant qu'elle soit un moment retournée pour ce dire qu'il est complétement stupide, et qu'il est censé se forger un caractère de dur à cuir : une racaille n'est pas censé sourire à une fille et lui faire gentiment la bise, ah ça non. Il s'arracha donc les yeux, puis préféra retourner à son lit en la regardant ranger ses affaires, faisant le méchant mec qui n'aide pas la nouvelle. Pourtant, elle avait l'air de s'en foutre ras la casquette, et sortit peu de temps après, une fois préparée et une bonne douche de faite. Autant dire que Liam ne s'était pas gêné pour après fouiller dans ses affaires et plus particulièrement ses sous-vêtements (désolée Yomi xD) pendant qu'elle était de sortie. Il remit tout en état peu de temps après, et s'en alla aller réviser un petit peu à la bibliothèque.
« Hé ! L'gars, z'avez vu la bonasse qu'est dans m'chambre ? Wesh elle trop bonne j'vous jure ! »

Autant te rassurer Yomi, Liam n'est pas vraiment comme ça, au fond de lui il te respecte. Seulement, voulant s'attarder sur quelques révisions, il croisa sur son chemin, dans les couloirs donc, des "amis", s'apprêtant à aller fumer derrière le bâtiment. Pauvre de lui, jouant le jeu d'être une racaille pour être respecté, il se fit rapidement entrainé et dut se la jouer un moment, parlant de sa nouvelle coloc' de chambre. Une fois une cigarette entamé et ses longs toussotements douloureux, il se décida de trouver un moyen de partir ici avant de se pisser dessus, tellement le nombre de gars à batte de baseball se ramenait de plus en plus dans le groupe. Ces gars-là ne se gênaient pas pour l'attraper tout contre eux et lui ébouriffer les cheveux ou pour lui donner des coups de pings "amicaux". C'est donc tout détruit de partout, les yeux morts, la bouche avec un gout amer de fumée et les cheveux tout décoiffés qu'il partit rejoindre la cafétéria pour aller se manger un bout. Il n'avait pas court le matin, donc il lui restait encore assez de temps pour se ressourcer avec d'y aller enfin. Et quelle surprise quand, son plateau repas en main, il vit sa camarade assise toute seule à une table, pas très loin. Il s'empressa d'aller la rejoindre en levant ses jambes grandes ouvertes pour marcher le plus vite possible avant de se faire piquer la place, et commença à lui crier son nom, sans sucés:
« Atsuko ? Atsuko ! Tu m'entends la miss ? T'es sourde ? .. »

Il s'en approcha alors furtivement et tendit sa tête prêt d'elle pour la voir avoir des écouteurs. C'était donc pour cela qu'elle ne l'avait pas entendu venir. Se sentant en confiance, de toute manière il se sentait bien mieux avec une fille toute nouvelle qu'avec des grandes racailles d'un mètre quatre-vingt dix, il s'asseya face à elle pour poser son plateau repas, ne l'empêchant pas de continuer d'écouter sa musique. À présent il devait se la jouer fin, car devant lui se trouvait un bol de nouille et surtout... ces fichues baguettes avec lequelles il voue une guerre sans merci. Bien qu'ayant vécu la majeur partie de sa vie au Japon, il a pourtant toujours l'habitude des couteaux/fourchettes que ses parents adoptifs lui avaient offerts. Inutile de dire qu'il se disputait pour être comme les autres, et ce même pour ce qui est de manger. Il regarda alors ses deux baguettes, encore collées et commença à forcer pour retirer les deux bâtons, se donnant beaucoup de mal avec sa force de moineau. C'est alors que son ventre se mit à gargouiller, un long silence s'en suivit, et Liam se mit à lâcher un petit rire totalement gêné, se demandant si les autres à côté ne l'avait pas entendu, et surtout sa voisine de table, qui devra le supporter un sacré bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fubuki
Half Human
Half Human
avatar

Féminin Messages : 39
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 20


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: 202
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Sam 3 Sep - 7:12

[Je me permets de m'incruster...]

    Roulée en boule dans mon lit, emmitouflée dans mes deux couvertures, je ne m'étais réveillée que très tard. J'avais difficilement ouvert les yeux. Aïe... Ma colocataire, Aozora, était déjà partie... Je m'étais précipitamment levée en rejetant violemment mes couvertures et était allée regarder l'heure sur le réveil d'Aozora. Zut... Je m'étais précipitée dans la salle de bains et m'étais rapidement préparée. Une fois bien habillée, je m'étais dirigée vers la porte. Mais, comme chaque matin, j'avais mis cinq minutes à la franchir. A chaque fois, je m'arrêtais devant cette fichue porte et me forçais à me tenir droite. J'avais toujours pris l'habitude de marcher courbée, pour mieux me cacher dans la nature. Mais ici, on devait se tenir droit. Les gens normaux faisaient ça... Une fois rassurée sur mon allure générale, j'avais ouvert la porte et m'étais engagée dans le couloir. Il était pratiquement désert. A cette heure-ci, tout le monde devait déjà être à la cafétéria... J'avais donc décidé d'y aller, avec un soupçon d'appréhension dans le cœur. Peut-être qu'il n'y aurait même plus de place libre... J'avais néanmoins descendu les escaliers et était arrivée au rez-de-chaussée. Et ce que j'avais craint en entrant s'était matérialisé sous mes yeux : toutes les places étaient prises. Enfin non, il devait rester une ou deux chaises libres... C'était obligé...

    Et maintenant, j'étais là, plantée devant la porte de la cafétéria. Tout le monde mangeait bruyamment, parlait et se racontait des blagues que je ne préférais pas entendre. Je poussai un soupir de désespoir. Je savais qu'il restait au moins une chaise, vu qu'il y avait exactement le même nombre de chaises que d'élèves. Restait à savoir où cette dernière chaise était placée... Est-ce que, par un certain miracle, mes amis m'en auraient gardé une ? Je les repérai bien vite, assis à une table. Je pris alors mon plat et me dirigeai vers eux en espérant que...

    -Oh, désolée, Fubuki...

    Et non... Ils ne m'avaient pas gardé de place. Mais bon, c'était aussi de ma faute. Je n'aurais pas dû traîner. Je leur adressai un mince sourire.

    -Non, c'est ma faute. Je vais aller chercher autre part, bon appétit !

    Mais mon sourire disparut sitôt que je leur avais tourné le dos. Je continuais à zigzaguer entre les tables, comme une pauvre malheureuse perdue, à la recherche d'une misérable chaise. Et puis, ô miracle !, je la vis enfin. LA chaise bénie des cieux. Je la vis, alors même que je m'étais résolue à manger par terre. Mais non, elle était là, devant moi. Et le meilleur dans tout ça, c'était que je connaissais le garçon assis à la table. Liam. Bon, Liam, tout le monde le connaissait. Qui n'avait pas entendu l'histoire du jeune homme et de la poubelle ? Mais j'étais persuadée qu'au fond, il était sympa'. Mais l'autre fille, assise avec lui... Elle, je ne la connaissais pas, par contre. Sûrement une nouvelle fraîchement débarquée... Je m'assis à leur table sans leur demander leur avis. Bah oui, j'avais tellement espéré pour cette chaise, alors je n'allais pas demander la permission de m'asseoir dessus... Je posai le bol de nouilles sur la table et jetai un regard à Liam. Je poussai un soupir en me rendant compte que j'allais avoir le même problème que lui. Les humains, ça se casse vraiment la tête pour rien ! J'attrapai les baguettes et les séparai d'un petit coup sec. C'était là que ça devenait difficile. Manger avec les baguettes... Je n'avais passé que deux ans avec les humains. Mais ils m'avaient appris tout, sauf ça : l'art de manger avec des baguettes. Pour eux, ça semblait si évident... Mais pour moi, c'était le calvaire assuré ! Trop concentrée pour saluer les deux jeunes gens, je saisis les baguettes et tentai tant bien que mal d'attraper quelques nouilles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t77-fubuki#180 http://kohakugakkou.frbb.net/t82-fubuki
Yomi Atsuko
Élève
Élève
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/09/2011


MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Sam 3 Sep - 15:34

[ je débute, mais je fait mon possible ^^ ]

    J'étais toujours face à la fenêtre en écoutant ma musique et savourant mon sandwich. Le soleil éclairait la salle et les rires des élèves emplissait l'air. Je n'était pas si mal assis seul sur ma chaise face à une table vide. Toute fois, j’avais entendu dire que le nombre de chaise était égale au nombre d'élève. Deux élève allait donc forcément venir s'asseoir face à moi. J’espérais secrètement revoir mon colloc' et pouvoir faire de nouvelles connaissances. Plonger dans mes pensée je n'entendit pas que quelqu'un criait mon nom dans toute la cafétéria. Mon colocataire apparut devant moi, il semblait vraiment dans un salle était. J'avais déjà éteins mon MP3 mais je gardait mes écouteurs aux oreilles. A première vue, il semblait avoir été malmener pas un groupe de racailles. Je but rapidement une gorgée d'eau, faisant semblant de l'ignorer. J'aime voir la réaction des gens avant de faire connaissance avec eux. Le jeune garçon ne semblait vraiment pas être doué avec des baguettes, il essayait de saisit ses nouille sans grand succès. Ce petit spectacle m'amusait un peu, je me demandait si j'allais l'aider ou tout simplement le laisser se débrouiller tout seul. Il ne s'était pas gêné de la laisser se débrouiller pour ranger ses affaires.

    A ce moment même, une fille un peu plus jeune qu'elle vient s'asseoir sur la dernière chaise. Je l'avais déjà remarquer un peu plutôt. La jeune fille avait traverser la cafétéria de long en large, je me dit d'abord qu'elle cherchait ses amies mais apparemment elle cherchait juste une chaise. La voir courir dans tout les sens m'avait également un peu amuser. Retenue par ma timidité, je n'avais pas osé l'inviter à notre table. Une fois assise près de nous, elle commença à manger avec nous. Elle ne semblait pas plus douée que l'autre incruste. Personnellement, je ne me débrouille pas mal avec des baguettes, J'aurais pût aisément leur enseigner la technique pour manger des nouilles avec de baguettes mais je préférait faire connaissance . C'était l'occasion rêvée pour se faire des amis. J'avais déjà ranger mais écouteurs lorsque je lui sourit en lui tendant la main.

    " Bonjour, je m'appelle Yomi, Yomi Atsuko. Je suis nouvelle au pensionnat. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brian
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 23
Localisation : Dans une poubelle, hu °A° ..
Tu penses à : Du cu../bam/ à sauver sa peau.
Humeur : Passant de la racaille au pauvre K-sos. Lol.


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: ... Pour l'moment c'dans l'placard .w.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Sam 3 Sep - 23:12


[Mon ancien message c'était effacé ToT]


Une fois ses baguettes bien mises dans sa main, il commença à piocher dans son bol. Cela faisait déjà bientôt un mois qu'il était là, peut-être moins d'ailleurs, et pourtant il n'arrivait toujours pas à se faire à ces fichues baguettes. En général, ses "amis" les racailles se fichait de lui et lui mettait même parfois la tête dans son repas pour que, selon eux, il mange plus vite. Cette fois-ci il était tranquille et concentré, et même la venue d'une fille à côté d'eux ne le dérangea pas. Au contraire, quand Yomi se présenta finalement à elle, il releva la tête pour l'observer. Elle avait prit à peu prêt la même chose que lui et semblait plus en chier avec les baguettes, au moins il n'était pas le seul. Puis il releva alors ses yeux pour voir qui était sa voisine de table : Fubuki.. Certaines rumeurs racontent qu'elle n'est pas totalement humaine, et qu'elle aurait même du mal à marcher car elle habitué à avancer avec ses quatre membres. Il n'y croit pas trop à ces histoires, alors il continua de l'ignorer en mangeant ses nouilles. Celles-ci étaient déjà toutes refroidies, le gout était donc moins au rendez-vous. Il grimaça amèrement, puis tourna sa tête vers le bol de Fubuki, restant alors silencieux, l'air réfléchi. C'est donc après une forte hésitation qu'il lui lança:
« Laisse moi gouter à ça, tien. »

Il voulait juste savoir si la température était plus chaude que la sienne. En effet, pas habitué à des nouilles aussi chaude, après en avoir mangée des froides, il se mit à tousser en se servant vite un verre d'eau pour calmer la petite douleur. En effet, c'était déjà beaucoup mieux. Reprit de ses esprits, il se mit à refixer le bol de la jeune fille, puis se décida à le prendre, tendant son bras sans gêne pour attraper le bol et l'échanger avec le sien. Tant-pis si elle râlait se dit-il, au moins comme ça elle saura que c'est lui qui décide qui prend quoi. Il fit un faux air méchant, la fixant dans les yeux, pour lui dire que ce n'était même pas la peine de reprendre ses nouilles, commençant à souffler dessus pour les manger. Elles étaient déjà meilleurs, il se régala en tout cas, tout en fixant sa nouvelle colocataire assise en face de lui. Il ignorait toujours Fubuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fubuki
Half Human
Half Human
avatar

Féminin Messages : 39
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 20


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: 202
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Dim 4 Sep - 2:42

    -Bonjour, je m'appelle Yomi, Yomi Atsuko. Je suis nouvelle au pensionnat.

    Je relevai lentement la tête vers elle et vers la main qu'elle me tendait. Mon regard passa de son visage souriant à sa main tendue plusieurs fois, avant de comprendre ce qu'elle attendait de moi. Je souris alors et lui serrai la main en me présentant à mon tour, comme je l'avais appris à l'orphelinat où on avait pris soin de moi dans la seconde partie de ma vie, que je séparais en deux : Vie avec les loups / Vie avec les humains.

    -Je suis Fubuki. Je te souhaite la bienvenue ici. Dans quelle classe es-tu ?

    Fubuki, c'était mon prénom. Je n'avais pas de nom de famille. Tout simplement pour la bonne raison que je n'avais pas de famille. Pas humaine, en tout cas... Mais ça, elle ne devait pas le savoir. Mais bon, les rumeurs vont bon train, ici. Elle le saurait bien assez tôt... Je me remis à manger en attendant sa réponse. Mais, rapidement découragée par les baguettes que je n'arrivais pas à manier, je lâchai mon bol et laissai mon regard vagabonder sur les tables voisines. Je regardais avec envie tous ces jeunes gens capables de telles prouesses avec leurs doigts... Et le pire, c'est qu'ils ne s'en rendaient même pas compte. Et tous les matins, c'était pareil. Et à presque tous les repas, aussi. Enfin non, pas exactement, vu que d'habitude, je mangeais avec les élèves de ma classe. Et ils essayaient de m'apprendre chaque jour à manier les baguettes. Cependant, toute tentative restait sans succès et on finissait tous par éclater de rire, même moi ! J'animais la tablée, en quelque sorte... Mais ici, je me sentais ridicule, tout simplement ridicule.

    -Laisse-moi goûter à ça, tiens.

    Et ce fut à ce moment précis que je réalisai mon erreur : je n'aurais jamais dû lâcher ce bol. Même si je détestais les nouilles, que je trouvais qu'elles avaient un goût fade et ce, peu importe l'assaisonnement, c'était ma bouffe. Et on ne prend pas la bouffe d'un loup. Par moments, j'avais comme des flashbacks. Et là, je me souvins d'un soir, où ma mère louve avait apporté un lapin de garenne, ou quelque chose comme ça. Une seule proie, et pas très grosse, pour toute la portée - moi y compris. Car j'avais aussi trois frères... Cependant, j'avais réussi à prendre un bout assez gros. Mais Frère n°2 me l'a pris. J'ai voulu défendre ma viande, mais j'étais encore trop chétive pour rivaliser avec un loup, même un louveteau. Et ce soir-là, je n'avais rien mangé... Ma mère ne m'avait rien donné d'autre. Elle voulait sûrement m'apprendre à défendre mes biens...
    Alors, quand l'espèce d'imbécile d'à côté me prit mon bol, j'eus comme un déclic. Je serrai les poings instinctivement, tout en luttant en moi-même pour ne pas lui sauter dessus et le ruer de coups. Ce n'était pas correct, ça ne se faisait pas. N'empêche que... Bon, il voulait juste goûter ? Eh bien, qu'il goûte... Je me disais qu'il allait me prendre une nouille ou deux, histoire de goûter. Sûrement une question de sauce... Mais je me demandais si ce qu'il faisait lui, c'était "correct". Et puis, il se servit un verre d'eau. Je décidai donc de reprendre mon bol en le tirant doucement vers moi. Et là, il me le choppa une nouvelle fois sans aucune gêne et se mit à manger en me regardant droit dans les yeux. Je soutins son regard en me crispant. Ma bouffe... A ce moment précis, j'ignorais complètement le bol qu'il m'avait laissé - et dont il avait pratiquement déjà tout mangé. Tout ce que je savais, c'est qu'il m'avait défiée et pris ma nourriture. Et ça, il allait le sentir passer. Mec ou pas, peu importe. Racaille ou pas, peu importe. D'ailleurs, même les racailles du pensionnat n'auraient jamais fait ça. Elles ne s'occupaient jamais de ceux qui restaient à leur place, sages. Mais ce que Liam allait apprendre, c'était que je restais à ma place, mais que je n'étais pas faible pour autant.
    Un schéma se forma dans mon esprit. J'analysais la situation. Point A : le bol de nouilles froides. Point B : le visage de Liam. Et dans mon esprit, le point A atterrit sur le point B. Je serrai les dents en me disant que je ne pouvais pas faire ça. Je ne voulais pas être réprimandée pour un truc aussi bête. Je posai un coude sur la table en poussant un soupir las. Adieu, espoirs de vengeance... Adieu, nouilles dégueulasses... Ma tête posée sur une main, celle soutenue par le coude sur la table, je me mis à imaginer un tout autre plan. Après tout, je n'avais rien à perdre, compte tenu du fait qu'il ne m'avait à peine laissé qu'un demi-bol... Alors, je levai lentement un regard vers Liam. Une fois sûre qu'il avait capté mon regard, je me mis à faire une tête de chien battu. Cette petite bouille m'allait à la perfection ! Et je le savais bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t77-fubuki#180 http://kohakugakkou.frbb.net/t82-fubuki
Yomi Atsuko
Élève
Élève
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/09/2011


MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Dim 4 Sep - 11:39

    J'étais toujours occupé de tendre ma main vers Fubuki, lorsque celle-ci compris enfin ce que je lui voulait en plaçant ma main ainsi. Elle la saisit avec force, affichant un léger sourire de satisfaction. Je me mordit la lèvre et essayait de ne pas laisser couler une larme de douleur. Malgré son jeune âge et sont gabarit peu imposant, elle semblait possédé une force redoutable. Elle me souhaita la bienvenue et me demanda dans qu'elle classe j'étais avant de baisser son regard vers son bol de nouille. Je finit par réussir à retirer ma main. Elle était toute rouge et gardait les traces de doigt imprimer sur ma peau. Cette fille était vraiment impressionnante, j'avais même penser qu'elle ne pouvait pas être humaine. Je me souvient que lorsqu'elle est entrée dans la cafétéria, un groupe d'élèves l'avait regarder en chuchotant et la montrant du doigt. Mais je ne préférait pas porter de jugement trop hâtif. Avec l’expérience, j'avais appris à me faire ma propre opinion sur les gens.

    Perdu ainsi dans mes pensées j'avais complétement oubliez mon colloc'. Il semblait être légèrement dégouter par ses nouilles qui avaient dût refroidir depuis le début. Cette espèce d'énergumène sans gêne, se permit de piocher quelques nouilles dans le bol de Fubuki. Je le laissa faire car Fubuki ne réagissait pas vraiment. Non content de lui piquer quelques nouilles, il alla même jusqu'à lui voler tout son bol. Si je devais partager ma chambre avec cet énergumène, il fallait absolument que je lui impose des limites et que je lui montre que je ne me laisserait pas marcher sur les pieds. Je vit Fubuki passer son regard de son bol jusqu'au visage de Liam plusieurs fois. J'espérais vraiment qu'elle lui envoi son bol de nouilles froides dans la figure. Malheureusement, elle se ravisait, elle avait surement eu peur de se faire enguirlander par les surveillants. Fubuki finit par faire une petite mine triste en direction de Liam, ce qui ne semblait pas faire réagir cette égoïste. C'était l'occasion parfaite pour entrer en jeu !


    Tout en affichant un sourire charmeur, je lui écrasa violemment le pied sous la table. J'avais grandit dans un orphelinat plein de mecs et je savait comment les calmer. Sous l'effet de la douleur, Liam lâcha le bol. Celui-ci était encore assez bien remplit. Je le fit glisser vers Fubuki pour qu'elle puisse continuer à manger et je me pencha vers mon colloc'.

    "Écoute moi bien, petit poltron. Si tu compte jouer les racailles avec moi, tu risque de finir dans une poubelle"


    Le fait de parler de poubelle semblait faire revenir en lui des souvenir assez navrants.


Edit admin : Je dis ça juste de passage, mais attention à ne pas faire agir les personnages qui ne sont pas les tiens, Liam peut très bien garder le bol malgré la douleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brian
Élève
Élève
avatar

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 23
Localisation : Dans une poubelle, hu °A° ..
Tu penses à : Du cu../bam/ à sauver sa peau.
Humeur : Passant de la racaille au pauvre K-sos. Lol.


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: ... Pour l'moment c'dans l'placard .w.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Dim 4 Sep - 12:33

[Oui en effet, mais c'est pas très grave on va dire que oui :D]

Ça n'avait pas vraiment l'air de plaire à la petite qu'il lui vole son bol et le remplace par le sien. Elle avait eu de la chance, il aurait pu garder les deux pour lui tout seul et ne rien lui donner, ça restait généreux de sa part. De toute façon, en dehors de se crisper et se retenir de le frapper, elle ne fera rien. Si elle ne veut pas ce faire remarquer, en effet c'est bien l'une des meilleures choses à faire. Ils commencèrent alors à se regarder longuement dans les yeux, s'envoyant comme des éclairs invisibles dans les yeux, tandis qu'il se rapprochait de son bol pour éviter de trop faire tomber les nouilles de sa baguette. C'est alors que, le coude posé sur la table, Fubuki regarda Liam avec de gros yeux tout ronds tout mignons, l'obligeant à se retourner pour éviter de la serrer dans ses bras et lui rendre son bol, tant elle était chou. Ne regardant plus personne et ne se concentrant que sur le mur et la fenêtre à côté de lui, il sentit soudainement une vive douleur émanant de son pied. C'était aussi celui de Yomi, qui venait de lui donner un bon coup de talon sur ses petits doigts. Il perdit alors le contrôle de ses mains et lâcha son bol pour aller voir si son pied est toujours en état de fonctionnement, relevant sa tête, il vit "son" bol revenu dans les mains de son ancienne propriétaire, et sa colocataire s'approchant de lui les sourcils froncés

"Écoute moi bien, petit poltron. Si tu compte de jouer les racailles avec moi, tu risque de finir dans une poubelle"


Ses anciennes habitudes de craindre les racailles et toute ces personnes qui l'approchait en hurlant, firent qu'il recula rapidement de sa chaise en mettant ses bras face à son visage, criant alors un magnifique "non, pas la poubelle !", laissant un long blanc au milieu de la table. Mince, il venait de lâcher ça avec une vraie voix de fillette, inutile de dire que son côté racaille venait de s'en prendre une par son côté femmelette. Reprenant ses esprits pour faire face à la nouvelle élève qui, selon lui, semblait déjà ne pas l'aider pour rester dans sa vision de jeune rebelle mauvais et craint de tous, il devait agir tel un garçon mauvais et craint de tous. Pour le moment, il fallait la calmer. C'est donc tout en frappant ses mains sur la table, priant au ralenti dans sa tête pour que tout ce passe bien, qu'il se pencha à son tour, relevé de sa chaise, face à la jeune fille. Il la regarda dans les yeux, et attrapa alors son bol froid, l'autre dans les mains de Fubuki, et jeta toutes les nouilles sur la tête de Yomi, les écrasant d'un revers de la main, lui chatouillant au passage le menton :
« Voilà, tu es bien mieux comme ça.. »

Même s'il paraissait fier de lui, le regard provocateur, et ravi d'entendre les rires étouffés des élèves face à cette ravissante dispute, au fond de lui il tremblait comme une feuille et espérait ne pas recevoir de coup trop dur. Et surtout de rester vivant encore quelques mois ici..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fubuki
Half Human
Half Human
avatar

Féminin Messages : 39
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 20


Feuille de personnage
Classe: 2-A
Chambre: 202
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Dim 4 Sep - 13:49

    Mon petit regard tendre avait fonctionné. A demi. Liam s'était retourné pour ne pas céder. Mais bon, ça confirmait ce que je pensais : j'étais irrésistible quand je le voulais. N'empêche que j'en étais toujours au même point. Il avait mon bol, et moi j'avais le sien. Je poussai un petit soupir et me tournai vers les nouilles froides. Je pouvais quand même les manger... J'avais déjà vu pire, après tout. Manger de la viande crue, froide, sale et sanglante pendant onze ans, ça vous forge un estomac d'acier. Alors, manger des nouilles froides, ça ne me ferait pas de mal. Au moment même où je saisissais le bol entre mes doigts, j'entendis un petit cri de douleur et me tournai de nouveau vers Liam, puis vers Yomi. J'esquissai un sourire en comprenant la situation et repris mon bol encore tiède, ravie.

    -Écoute moi bien, petit poltron. Si tu comptes jouer les racailles avec moi, tu risques de finir dans une poubelle.

    Le cri et le geste de recul de Liam répondant à cette tirade me surprirent. Je tressaillis et regardai mon voisin de table avec étonnement. Tout le monde s'était tu. Et puis, je me souvins de cette fameuse histoire de poubelle... le jour même où il était arrivé. J'esquissai un mince sourire. Cette mésaventure avait dû le traumatiser. C'était sûrement pour ça qu'il avait décidé de devenir une racaille. Donc, au fond, il devait être plus sympa' que je ne l'imaginais.
    Mais le jeune homme se reprit bien vite : il se leva en claquant des mains sur la table. Cette action m'étonna : il n'avait pas eu mal aux mains, là ? Je retins un rire et préférais me faire discrète. Et puis, je vis mon bol disparaître dans les mains de Liam - encore une fois. Sauf que là, il envoya les nouilles valser dans le visage de Yomi.

    -Voilà, tu es bien mieux comme ça...

    Mon premier réflexe fut de me retourner pour voir où étaient passés les surveillants, qui ne surveillaient rien du tout... Ils n'étaient même pas là. Sûrement en train de boire un café dans un local...
    Je me levai à mon tour et posai doucement, gentiment, une main sur l'épaule de Liam. Et d'une voix tout aussi douce :

    -Je me doutais bien que t'étais pas une racaille. Les vraies racailles n'attaquent jamais les filles. Les racailles s'attaquent aux gens de leur niveau. Quoique... C'est certainement ce que tu fais...

    Derrière moi, des têtes se tournèrent. Les racailles en question, qui observaient la réaction de Liam. Je lui lâchai l'épaule et tendis une serviette à Yomi, en lui adressant un regard insistant pour qu'elle ne dise et ne fasse rien. Je préférais plutôt observer la réaction de Liam. Je savais que je l'avais provoqué, mais se retourner pour me frapper confirmerait mes dires. S'excuser auprès de Yomi le ferait passer pour un lâche. Je l'avais mis dans une impasse. A moins qu'il soit assez intelligent pour trouver quelque chose à rétorquer et qui ne le ridiculiserait pas... Ce qui m'étonnerait et m'impressionnerait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kohakugakkou.frbb.net/t77-fubuki#180 http://kohakugakkou.frbb.net/t82-fubuki
Yomi Atsuko
Élève
Élève
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/09/2011


MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria    Lun 5 Sep - 15:57

[full motivation >< ]

    Je fut surprise face à ma réaction de Liam. Celui-ci venait de protéger son visage avec ses bras comme si j'allais lui sauter dessus. Avais-je l'air si hostile? Je fût encore plus surprise lorsqu'il poussa un cri qui s'entendit dans toute la cafétéria. Cela ressemblait plutôt a un cri de petite fillette. La supposer "racaille" semblait vraiment avoir une phobie des poubelles. Je n'avais jamais vu un tel peureux. Même si il se faisait passer pour un gros dur, il n'en avait pas du tout le caractère et la tenue. Il venait de se ridiculiser devant tout le monde. Un long silence venait de s'installer dans la cafétéria. Quelque instant plus tard, il décida d'en remettre une couche en se levant rapidement et claqua ses mains sur la table. J’essayais de ne pas rire de face à lui, lorsque je vit Fubuki qui semblait également se retenir de rire. Je me dit que je ne devrais pas trop l'ennuyer car il risquerait de devenir vraiment embêtant. De plus, il valait mieux que je m'arrête là pour avoir une chance qu'il oublie tout ça et qu'il ne pourrisse pas la vie dans la chambre. Au moment où je voulais me relever pour partir, Il saisit les deux bols de nouilles et me les envoya dans la figure. Ses seules paroles furent :

    " Voila tu es bien mieux comme ça "


    Je ne réagit pas, essayant de garder mon calme. En temps normale, je me serait lever et lui aurait foutu mon poing dans la figure. Mais je savais que si je m'emportait, il m'en voudrait à mort. Sa réputation de 'gros dur" Serait partie en fumer si il se faisait mettre à taire. J'en avais déjà mit K.O plus d'un et il était plus costaud que ce petit gringalet. Serrant donc les dents pour ne pas lui faire mordre la poussière, je me contenta de ne pas réagir. Heureusement pour lui, Fubuki prit la parole pour calmer la situation.

    Je me doutais bien que t'étais pas une racaille. Les vraies racailles n'attaquent jamais les filles. Les racailles s'attaquent aux gens de leur niveau. Quoique... C'est certainement ce que tu fais...


    Je mit ma main devant ma bouche pour ne par exploser de rire. J'avais remarquer que le groupe de racailles le regardait et je comprit rapidement ce que Fubuki venait de faire. Elle avait réussit à le piéger. Quoi qu'il réponde à cette question, il passerait pour un imbécile et se taperait une fois de plus devant les autres. Elle me tendit une serviette en lui lâchant l'épaule. Je la prit en la remerciant gentiment et me frotta le visage avec. Une fois ma beauté naturel récupérer, je réfléchis quelque instant avant de me lever la tête. C'était l'occasion de mettre les compteur à zéro avec Liam. Me collant à lui en lui faisant un bisou sur la joue, je lui dit d'un air amusé, veillant parler assez fort pour que tout le monde nous entende.

    " Tu a vu mon amour? Ils ont tous cru à notre petite comédie. "

    Je me pencha vers lui et l'embrassa rapidement avant de lui murmura lentement à l'oreille:

    " Ne te fait pas d'idée, si je fait ça, c'est uniquement pour que mon colloc' ne se ridiculise pas devant tout le monde "

    Restant assise sur ses genoux, je lui fit un deuxième bisou sur la joue et passa mes bras autour de son cou. Si les autres le voyait sortir avec une fille aussi ravissante et "canon" que moi, il le prendrais surement un peu plus en respect et arrêterais de le malmener toute la journée. Lui offrir une telle occasion de s'inclure dans un groupe me permettrait de m'excuser auprès de lui et le rendrait plus gentil et plus docile envers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite nouvelle perdue dans la cafétéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Kohaku Gakkou :: Cafétéria-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit